Pourtant les coéquipiers du capitaine Yohann Caron avaient, sinon entretenu le doute du moins su faire bonne figure tout au long de la première période.

Ils ne viraient à la pause en effet « que » sur le score défavorable de 10 points à 28 ce qui, compte tenu de la valeur des joueurs des Yvelines est déjà en soi une performance.

Clément Blary auteur d’un exploit personnel avait aplati entre les poteaux alors que Loann Gillebert transformait puis passait une jolie pénalité des quarante mètres.

La défense tenait bon avec une très active prestation du demi de mêlée Yann Boddaert et les Audomarois se permettaient même de nombreuses incursions témoin ce déboulé de Edouard Castelain, avec un jeu efficace au pied à l’ouverture de Killian Cailliez.

Pourtant en seconde période les « Noir et blanc » courageux persistaient à « ouvrir » selon l’expression consacrée, à mener des offensives parfois même de leurs propres 22 mètres… L’écart restait « raisonnable » avec un score au tableau d’affichage longtemps stagnant à 10.38. 

Jusqu’à ce maudit dernier quart d’heure où tout s’écroula !.... Les joueurs de Saint-Omer furent alors physiquement dépassés eux qui avaient fourni des efforts considérables pour faire illusion et contenir leurs adversaires qui, dès lors, purent tout simplement faire ce qu’ils voulaient, déroulant un rugby qui plus est léché et techniquement parfait, pour assommer les valeureux joueurs au « Héron ». 

« Ce que cela peut aller vite au rugby » commentait Franck Mancey l’entraineur des avants du R.C.A un peu abasourdi devant l’ampleur des points encaissés en quelques minutes (10.92). « Mais nous tiendrons bon et nous saurons nous redresser » promit-il pour conclure. 

Dimanche prochain 21 janvier les joueurs du président Baudelle se rendent à Courbevoie avec en perspective des rencontres qui s’annoncent là également bien délicates pour la poursuite d’une expérience et d’un apprentissage du niveau national difficiles, ardus mais que tous à l’unisson, joueurs et dirigeants continuent vaille que vaille à juger très intéressants et importants pour l’histoire du club.