On le sait le RUDL sera un club coriace et ambitieux cette saison, fort d’un effectif de qualité et bien étoffé. C’était donc ce dimanche un déplacement bien périlleux qu’avait à négocier le Rugby-Club Audomarois pour l’entame du championnat Honneur de la ligue des Hauts de France. La performance de l’équipe 2 locale (81.0) en lever de rideau face aux coéquipiers du capitaine Loïc Hazelaert avait de quoi d’ailleurs glacer les Audomarois et confirmer leurs appréhensions. 

Contre le vent en première période et sous la houlette du capitaine Rémi Dusautoir les « Noir et Blanc » faisaient cependant bonne figure, défendant certes face à des adversaires qui semblaient avoir résolument chiper le cuir pour eux seuls, mais sans jamais céder à l’affolement même réduits à 14 par deux fois pour faute technique et pour placage limite. Mieux ils viraient à la pause avec un léger avantage de trois points grâce à une pénalité face aux poteaux de l’artificier Loan Gillebert. 

En seconde période les hommes du président Baudelle menaient quelques banderilles aidés en cela par de bons approvisionnements en ballons via le secteur de la touche avec dans les airs un Jérôme Ferrez au sommet et Rémi Deschodt très efficace et précis au lancer. 

Par ailleurs Mathieu Libessart revenu au bercail audomarois après quelques années au loin pour ses études rassurait pleinement son pack en troisième ligne centre et Kévin D’Hulster prenait régulièrement l’avantage à l’ouverture. 

Seulement voilà les nordistes sur leur terre dominaient au total territorialement et se montraient bien menaçants témoin un premier essai en coin par leur ailier qui concluait un très joli mouvement d’ensemble (5.6). 

Les joueurs de Saint-Omer respectaient les consignes du duo d’entraineurs Walter Bruges et Franck Rémond et faisaient front de toutes parts en bonifiant leurs moindres charges par le pied précis voire monumental sur une pénalité des quarante mètres, du buteur Loan Gillebert auteur de trois autres pénalités (5.9 puis 5.12). 

Le suspense était intense lorsque les locaux passaient eux également trois points pour faute défensive (8.12) puis marquaient un essai en force de tous les avants négociant avec expérience un « groupé pénétrant ». (13.12). 

Mais Loan Gillebert enfin et encore lui libérait son équipe par une dernière pénalité en coin qui assurait un précieux succès au R.C.A, succès qu’il faudra savoir savourer à sa juste valeur tant les adversaires du jour étaient de valeur. 

Dimanche prochain 27 septembre le R.C.A se déplace à Bailleul.