Après la déroute face à Houilles avec notamment un dernier quart d’heure à oublier, les Auidomarois redoutaient au plus haut point leur déplacement chez le solide leader Courbevoie. Seulement voilà au bout de quelques minutes de jeu le président Baudelle resté dans ses bases recevait un appel et une photo de ses fidèles lieutenants décrivant le panneau d’affichage : Courbevoie 0 - Saint-Omer 5. 

De quoi s’enthousiasmer !

En effet le pilier Mickaël Bultez avait un inscrit si rapide que son propre père, secrétaire du R.C.A et pourtant présent lui mais parti aux toilettes avant la rencontre, n’avait pu le voir. Les « noir et blanc » étaient dans de très bonnes dispositions et pouvaient compter sur un nivellement des valeurs dans la mesure où il avait beaucoup plu dans les Hauts de Seine et que le terrain était détrempé et boueux à souhait. Dans ce cas de figure la technique vaut tout autant que le courage et l’abnégation, qualités dont ne manquent pas les joueurs au « Héron ». Dans une enceinte qui pouvait être impressionnante tant elle est moderne, complète et magnifique ils surent proposer un beau jeu. Alors ils tinrent bon ne virant à la pause qu’à 5.22 et ne s’inclinant au final que sur un score méritant de 5 à 37.

La bande des entraîneurs Bruges-Cayre- Ducasse-Mancey s’est malgré cette défaite, paradoxalement très encourageante, bien reprise en proposant toujours et vaille que vaille un rugby de mouvement, porté vers l’offensive et résolument volontaire. Il lui reste à confirmer dimanche 28 janvier prochain face à Rueil-Malmaison, à domicile et à 15 heures sur la pelouse du stade Charles de Gaulle.