La confrontation était importantissime entre les deux formations de Saint-Omer et de Petite- Couronne classées respectivement onzième et dixième au classement de Fédérale 3 Poule 1. Une défaite des Audomarois les condamnait à coup sûr et hypothéquait à priori complétement leurs espoirs de maintien à ce niveau. 

Certes la victoire ne les préserve pas, loin s’en faut, d’une relégation potentielle mais elle les rapproche sur un plan comptable de leurs adversaires du jour. (A un point). Et puis qu’est-ce qu’elle fait du bien, au moral et à la confiance des troupes ! 

Pour autant mérité qu’il soit ce succès ne fût cependant pas acquis dans la facilté, la faute à des adversaires coriaces et bien évidemment, tout aussi motivés.

Saint-Omer eût le mérite d’enflammer d’emblée les débats avec une première demi-heure époustouflante où les occasions se multiplièrent avec à la clef deux essais franchement magnifiques parce que bien construits, de Clément Blary (5 ème ) et de Loup Pruvost efficacement mis en orbite par Kévin D’Hulster (17 ème ). 

Loann Gillebert transformait par deux fois pour porter rapidement le score à 14 points à 0 en faveur des « noir et blanc » survoltés et inspirés, mais qui retombèrent en fin de première période dans leurs travers. 

En effet ils parurent d’un coup déconcentrés et moins mobiles ce dont surent profiter les Normands, patients et bien soudés autour d’un pack travailleur et puissant.

D’abord sur pénalité (14.3) puis par un essai en bout de ligne juste avant la pause ils recollèrent dangereusement (14.8).

Les joueurs au Héron ne paniquaient portant pas en seconde période et maintenaient les banlieusards Rouannais à distance. Ils eurent plusieurs fois l’occasion de porter l’estocade mais la défense adverse se montra pour l’occasion intraitable en ne concédant pas d’essai.

Dominée territorialement elle commit toutefois des fautes que l’ailier Loann Gillebert sût concrétiser par trois fois, offrant neuf points précieux au R.C.A (23.8). 

En toute fin de rencontre les protégés du quatuor d’entraineurs Bruges-Cayre- Ducasse-Mancey concédaient un essai consécutif à une longue possession de balle des Couronnais (23.13) mais à la suite, l’arbitre sifflait la fin du match. 

On notera que l’équipe 2 malgré un essai de Quentin Ternoy suite à une opportune interception, s’est inclinée 13.14 avec notamment une pénalité victorieuse de leurs homologues du XV Couronnais passée…. à la dernière seconde ! Rageant !