Ce dimanche pour le compte de la demi-finale play off aller du championnat Honneur de la Ligue des Hauts de France, Saint-Omer deuxième du championnat, se rendait à Calais, troisième. Au cours de la saison régulière les confrontations entre les deux équipes avaient toujours été serrées avec un score de parité dans l’Audomarois (17.17) et une victoire Calaisienne sur ses terres acquise dans la dernière minute 29.23 alors que le R.C.A menait d’un point (22.23).

L’équilibre entre les doux formations s’est de nouveau vérifié avec à la clef un match époustouflant et chargé de suspense et une première période entièrement locale alors que la seconde s’avérait être tout à l’avantage des « Noir et Blanc ». Ceux-ci après avoir pourtant ouvert la marque sur pénalité par Gaëtan Savary (0.3) subissaient énormément le pressing adverse d’autant qu’ils étaient réduits à 13 sous le coup de deux cartons, un blanc et un jaune.

Difficile de faire de face aux vagues bleues orchestrées par un demi d’ouverture talentueux et inspiré et qui jouait, de plus, dans un fauteuil de par la supériorité numérique de son équipe. Avec deux essais le score prit vite de l’ampleur 3.17 puis même 3.22 mais l’expérimenté Kévin D’Hulster remettait un peu d’ordre dans la maison par un essai personnel en force (10.22), score acquis à la pause. 

En seconde période, sous un beau soleil et encouragés par un public présent en nombre et qui donnait bien de la voix, les coéquipiers du capitaine Johann Caron dominaient globalement les débats malgré un nouvel essai encaissé dès les premières minutes (10.27). 

Jérémy Delbecques concrétisait un temps fort de tous les avants pour aplatir dans l’en-but alors que Loann Gillebert transformait (17.27) puis Gaëtan Savary passait une nouvelle pénalité importante puisqu’elle plaçait le R.C.A dans les points du bonus défensif (20.27). 

On pourra cependant regretter que les efforts et la belle maîtrise notamment dans le dernier quart d’heure des hommes du quatuor de coaches Bruges-Cayre-Ducasse-Mancey n’aient pas pu être encore plus payants.

Au total le club au Héron accuse un retard de sept points qu’il faudra, pour se qualifier en finale, s’attacher à combler lors de la phase retour qui aura lieu à Saint-Omer ce dimanche 31 mars à 15 heures sur le terrain du stade Gaston Bonnet gentiment mis à la disposition pour l’occasion par la Municipalité.